Mon nom est Kathy,
et c'est mon histoire SBH.

Nous n’arrivions même pas à comprendre ce qu’on nous disait.

Nous étions dévastés.

Au printemps 2011, mon mari, Gord, s’est fait dire quatre mots que l’on souhaite ne jamais entendre : « Vous avez un cancer terminal. »

Mais Gord était un battant. Il ne s’est jamais laissé abattre par la maladie. Il a passé chaque minute possible en compagnie de ses amis et de sa famille. Nous avons profité au maximum du temps qu’il nous restait à passer ensemble.

Après un combat de cinq ans contre le cancer, Gord a été amené d’urgence à l’hôpital… Le jour tant redouté était arrivé.

On nous a dit qu’il avait seulement quelques heures à vivre.

À la surprise de tous, et à mon plus grand bonheur, Gord a vécu encore six semaines, dans le lieu le plus rempli de compassion que l’on peut imaginer : l’Unité de soins palliatifs de l’Hôpital Saint-Boniface.

C’était comme être en famille.

Le personnel infirmier savait quand j’avais besoin de rire, d’être consolée ou d’avoir de la compagnie. Lorsque Gord se sentait déprimé, un chien d’assistance à la thérapie venait lui rendre visite pour le faire sourire immanquablement. Je vais chérir ces souvenirs à jamais.

Bien que la maladie nous ait enlevé Gord, nous avons aussi beaucoup reçu. Nous avons tous les deux été très reconnaissants envers l’Unité de soins palliatifs de l’Hôpital Saint-Boniface pour les soins de fin de vie. Je sais qu’il aurait aimé vous remercier.

Je m’appelle Kathy et voici mon expérience à l’Hôpital Saint-Boniface. Apprenez-en plus à monHSB.ca.