Mon nom est Micheline,
et c'est mon histoire SBH.

Mon frère et sa femme attendaient leur deuxième enfant. Notre père était hospitalisé à l’Unité de soins cardiologiques. Alors que la date prévue pour l’accouchement approchait, mon frère a dit : « Il doit voir le bébé avant de nous quitter ».

Tard dans la nuit du 4 octobre, mon frère est entré dans la chambre de notre père et l’a réveillé doucement. Il lui a dit : « C’est un garçon, c’est un garçon! ». Ils ont appelé le bébé Gavin. Il se trouvait avec sa mère, deux étages plus bas.

Le lendemain après-midi, une infirmière a gentiment accompagné ma belle-sœur Jeannette et son bébé, jusqu’à la chambre de notre père. Nous avons remercié les médecins et le personnel infirmier d’avoir pris ces mesures spéciales pleines de compassion.

Alors qu’il tenait son petit-fils dans ses bras affaiblis, un sourire de contentement est apparu sur son visage. Il a embrassé bébé Gavin une fois, puis une autre.

À cet instant, ils étaient seuls au monde. Mon père voulait dire à ce petit bébé qu’il allait veiller sur lui toute sa vie.

Mon père s’est accroché à la vie juste assez longtemps pour boucler la boucle. Il avait besoin de sentir la chaleur de son nouveau petit-fils avant de nous quitter.

Gérald Fay, un père et un grand-père bien-aimé, est décédé cette nuit-là. Il n’avait que 62 ans. Toutefois, son esprit est toujours parmi nous, avec Gavin.

Nous sommes la famille Fay et voilà notre histoire à l’Hôpital Saint-Boniface. Faites des dons pour aider d’autres familles comme la nôtre, à monHSB.ca